13 min de lecture

Vous voulez vous lancer dans ce monde merveilleux qu’est le drone ? Vous hésitez par quoi commencer ? Alors suivez ce guide pour vous envoyer en l’air (désolé) sans le moindre soucis !
Préparez-vous au pavé de lecture, c’est très condensé et je ne rentre pas dans les détails. Libre à vous de suivre les liens des sources à la fin pour en savoir plus ainsi que de faire vos propres recherches. Je ne vais aborder que ce que je connais et mon expérience après environ 1 an de recherches et d’apprentissage.

Qu’est-ce que je dois savoir ? Dois-je être bon en mécanique des fluides ou ingénieur en électronique ?

Il y a plein de choses à savoir mais c’est plus comme des règles, du savoir-faire. Pas besoin de diplôme de quoi que ce soit. Mais il faut savoir faire des maths (les multiplications et les divisions ça le fait ?), faire de la soudure et beaucoup de recherches. Savoir lire l’anglais aide bien étant donné que la plus grosse partie de ce monde est anglophone.

Sécurité :

Je vais peut-être vous barber avec ça mais c’est super important. Les drones c’est comme des briques avec des lames de rasoir qui tournent, vous comprenez donc qu’il ne faut pas faire n’importe quoi. Toujours bien se renseigner sur l’endroit où vous comptez voler, ne volez pas en ville ou à proximité de zones à risques, gardez toujours un œil vers où vous vous dirigez et bien-sur ne volez pas près des foules ni au-dessus. Ça peut paraître bête mais pleins de gens ne font pas attention et c’est tout le hobby et les personnes qui l’animent qui en pâtissent. Si vous le pouvez, faites vous accompagner d’une personne qui surveille pendant que vous volez en FPV. Sinon quand vous ne volez pas, enlevez vos hélices pour travailler sur votre drone. S’il y a le moindre soucis et que l’un des moteurs démarre à pleine puissance, c’est super dangereux. Et bien sûr, demandez l’autorisation au propriétaire des lieux avant de commencer à voler.

Un PDF de 2 pages qui résume bien les règles à savoir est dispo ici. Et si vous voulez connaitre les zones réglementées, voici une carte.


Combien ça va me coûter ?

Ça dépend du budget vous voulez mettre dedans mais vous savez, quand on aime on compte pas (dommage pour mon compte en banque d’ailleurs).

En fonction de ce que vous voulez mettre vous aurez plus ou moins de performance ou de confort. Un casque plus petit, moins de batterie, une machine moins rapide, etc… Mais dans tous les cas, vous pourrez progresser et vous amuser !

Comme tout sport ou passion, il y a un investissement de départ (toujours plus ou moins lourd) car en premier lieu, il convient de vous équiper d’un casque, de lunettes ou d’un écran si vous partez sur du FPV. Il vous faut aussi une radio-commande (ça marche moins bien sans) et la il y a plusieurs gammes, allant de 45€ à 300€ voire 500€. Niveau chargeur, il convient de prendre du matériel de bonne facture, en effet, les batteries au Lithium ne sont pas sûres à 100% et peuvent prendre feu si on n’y fait pas attention. En parlant de batteries, à vous de choisir combien vous en voulez. En sachant qu’une batterie a une autonomie de 2-3 minutes, en prendre plusieurs vous permettra d’apprendre plus vite entre deux sessions de rechargement.

Niveau drone, il y a plusieurs tailles, poids, catégories. Tout dépend de ce que vous voulez faire, de l’acrobatie, de la course, du vol à la cool dans l’appartement, tout est possible !

Bref, votre premier drone ne sera surement pas une machine haute performance mais au moins vous pourrez vous faire la main et le crasher sans qu’il ait besoin de réparation. Il vaut mieux dépenser dans du matériel que vous utiliserez sur vos différentes machines.

Donc en gros le premier investissement est bien plus important que les autres. Avec 1000€ vous êtes paré pendant un moment ! Mais à 500€ c’est déjà bien.

Mais il faut avoir un peu de matériel (fer à souder, 3ème main, étain, shrink-tube, scotch d’électricien, des tournes-vis, etc), prévoyez 150€ pour les outils et vous n’aurez pas besoin d’en changer.


Choisir sont matériel :

Un drone est composé de plein d’éléments :

  • Un châssis ou frame
  • Une carte de vol ou FC
  • D’un certain nombre de moteurs
  • D’autant d’ESC (Electronic Speed Controller – Contrôleur de vitesse des moteurs) que de moteurs
  • Un récepteur radio
  • D’une caméra et d’un VTX (Vidéo transmetteur) si on fait du FPV

Mais ça c’est uniquement pour la partie en vol. Au sol vous allez avoir besoin d’équipement comme :

  • Une radio-commande
  • Et de lunettes ou casque ou écran accompagné d’un VRX (Vidéo récepteur) si vous faites du FPV

Je vais vous détailler tout ça :

La radio :

Avant même de m’acheter un drone, je me suis acheté une radio. J’ai pu pratiquer avec sur un simulateur. D’ailleurs, à propos de simulateurs, si je peux vous en conseiller un gratuit qui est pas trop mal, je vous conseille celui de la DRL, disponible sur Steam, vous pouvez également le télécharger via ce lien. Il vous apprendra les bases du vol en mode accro. En passant, n’apprenez que le mode accro, les autres ne vous serviront à rien. Mais je parlerai des modes dans un autre article.

Pour en savoir plus, un petit article sur les radio commandes.

Maintenant reste à savoir laquelle choisir. J’ai pris une Taranis X9D+ de FrSky (Banggood 165€Amazon 295€) qui, à l’époque, était la meilleure pour les drones (en treautre) mais FrSky a sortie sa petite sœur et elle vaut carrément le détour ! J’ai nommé la Taranis QX7 (Banggood 100€Amazon 200€). Elle est bien moins chère (il vous faudra une batterie en plus) et elle à une bien meilleure prise en main.

Que vous choisissiez la X9D+ ou la QX7, ne prenez pas de gammes en-dessous ou au-dessus. Elles suffisent amplement (la X9D+ est utilisée par les grand pilotes) et vous n’aurez pas besoin d’en changer avant un moment.

Si votre budget est vraiment serré, vous pouvez prendre une FS-iA6 de chez FlySky. Dans les 50€ elle vous donnera satisfaction au début du moins.

Récepteur :

Le récepteur dépend de la marque de votre radio enfin surtout du protocole communication utilisé. Si vous avez une radio de la marque FrSky, il vous faudra des RX (récepteur) FrSky comme le X4R ou le XSR pour ne citer que les plus connus.

L’équipement FPV :

Bien voir c’est important, si vous conduisez une voiture et que le pare-brise est sale c’est pas super. En drone, c’est presque pareil. Il faut y voir clair et ça implique une bonne caméra et une bonne paire de lunette ou un bon casque/écran. Quitte à avoir des moteurs un peu moins puissants, il est indispensable de mettre de l’argent dans une caméra. Niveau pilote, 80€ sont un minimum je trouve. Sinon, vous pouvez vous équiper de FatSharks et ne plus en changer mais c’est plutôt coûteux. Je vous recommande le Kylin (Banggood 80€Amazon 130€) je l’utilise encore et je l’adore (bien qu’il pèse un peu sur le nez). J’ai fait une modif pour changer la batterie pour 10€ mais ce n’est pas obligatoire. Mais si vous voulez directement le top du top allez voir chez FatShark. Les Dominator V3 (Banggood 350€Amazon 585€) ou les HD3 (Banggood 450€Amazon 600€) sont les lunettes les plus haut de gamme (Attention il faut aussi ajouter le module de réception du signal, le VRX à environ 50-80€).

A vous de choisir, il existe pleins de modèles de casques et de lunettes mais avec quelques recherches sur le net vous trouverez facilement ce que vous correspond le mieux.

Le chargeur :

Comme je l’ai dit précédemment, je vous conseille un bon chargeur de batterie, ne pas hésiter à dépenser + de 150€ notamment dans le SkyRC Q200 Quadro (Banggood 180€Amazon 100€ Attention c’est la petite version) qui vous permet de charger 4 batteries à la fois, ou bien celui de iSDT, le D2 100W (Banggood 100€) qui lui ne charge que 2 batteries. Néanmoins, si votre budget est plus serré, je vous conseille aussi un chargeur de iSDT, le petit SC-608 (Banggood 45€) qui peut être alimenté par une autre batterie ou par une alimentation externe (Banggood 55€). Dans tout les cas, évitez les chargeurs pas cher sans connecteur d’équilibrage. Les batteries doivent impérativement être chargées avec le connecteur d’équilibrage branché sinon certaines cellules peuvent être sur-chargées et prendre feu !

Les batteries :

En parlant des batteries, il y a pleins de choses à savoir sur les batteries.

Voir l’article sur les batteries

Voici le lien de mes premières 4S 1550mAh 75C de chez Tattu (Amazon 65€ son prix a beaucoup augmenté depuis, elle était à 40€ avant) mais maintenant je vole avec des Infinity 4S de 1300mAh 90C (Banggood 25€) et elles sont super (quand elles sont en stock) ainsi que les RLines toujours de chez Tattu en 4S 1300mAh 95C (Amazon 36€).


Le drone, choisir ses composants :

Enfin, me direz vous, on attaque le gros, la partie intéressante. Il y a pleins de composants et tous ou presque sont essentiels. Après, libre à vous de prendre un drone déjà monté mais vous perdez, selon moi, une bonne partie de ce hobby. De plus, si vous savez le construire, vous savez comment le réparer 🙂

Le châssis :

Le châssis conditionne la taille des composants ainsi il convient de bien le choisir.

Voir l’article sur le châssis.

Les moteurs :

Bien choisir ses moteurs c’est super important, ils conditionnes la taille des hélices et des ESC.

Voir l’article sur les moteurs

Les Hélices :

Les moteurs dimensionnent la taille des hélices ainsi que la taille du châssis.

Voir l’article sur les hélices

Les ESC :

Les ESC (Electronic Speed Controler ou Contrôleurs électroniques de vitesse) permettent de transformer la tension directe de la batterie en une tension alternative à 3 pôles pour les moteurs pour les faire tourner plus ou moins vite en fonction d’une valeur envoyée par la carte de vol.

Mais il y a deux-trois petites choses à savoir sur eux pour bien les choisir.

Voir l’article sur les ESC

La carte de vol :

Ahhhhh la carte de vol (FC pour flight controler), c’est le cerveau du drone. Dedans on y joint un logiciel de vol, que l’on va pouvoir configurer à notre guise. Mais il existe tellement de références qu’un petit guide pour vous aider à choisir ne peut pas faire de mal.

Voir l’article sur la carte de vol

La PDB :

Pour en apprendre plus sur la PDB, je vous invite à lire mon article ci-dessous.

Voir l’article sur la PDB.

Je vous conseille d’en prendre une avec au moins la régulation 5v et 12V, ça coûte pas bien cher si toutefois elle n’est pas donnée avec le châssis.

La caméra :

Voir mon article au sujet des caméras

Comme je l’ai dit précédemment, la caméra est très importante,. S’il y a bien une caméra qui est sortie du lot, c’est la HS1117 avec sa variante, la Runcam Swift dispo dans sa version 2 maintenant (avec OSD intégré et micro en prime). Elle en fait une très bonne caméra de vol, de par sa réactivité aux changements de luminosité, ainsi que sa sensibilité a la lumière. Bref, ne réfléchissez pas, prenez une Runcam Swift, vous ne serez pas déçu !

Si vous voulez un champ de vision plus large que celui de base, vous pouvez acheter une lentille. Attention, un large champ de vision change l’appréciation des distances. Je vous conseille de prendre une 2.1mm ou 2.5mm.

Enfin, l’angle de la caméra par rapport au drone (up tilt) est aussi important et c’est selon votre préférence, en fonction de si vous voulez aller plus ou moins vite.

Le VTX et antenne:

Une fois l’image capturée par la caméra, il convient de l’envoyer au casque FPV et pour cela, on utilise un VTX et son antenne.

Voir l’article sur le VTX.

Voir l’article sur les antennes.

Pour en finir, je vous parle vite fait des antennes, achetez une antenne CP (Circular Polarized), elle vous donnera de bien meilleurs résultats qu’une linéaire fournie de base.

L’OSD :

On y vient enfin. C’est très simple, c’est un petit circuit qui se met entre la sortie vidéo de la caméra et l’entrée du VTX. Il récupère des informations comme le temps de vol, la tension de la batterie et plein d’autres choses et les affichent sur votre retour vidéo.

Certains sont intégrés à la carte de vol ou au PDB mais ils peuvent être externe.

Voir l’article sur l’OSD

Conclusion sur le drone :

Apres ce petit tour, qui j’espère vous aura éclairé, vous pouvez commencer à chercher vos composants mais si vous avez des doutes, je vais poster des liens de forum d’entraide. Sinon vous pouvez toujours me demander conseil via les réseaux sociaux.


Le premier vol :

Lors de votre premier vol, les choses sont toujours plus délicates, vous êtes pressés de prendre votre envol, de décoller. Et ça se comprend, après avoir passé des mois à chercher sur le net vos composants et attendre qu’ils arrivent, après avoir galéré ou non à monter votre drone, et après quelques heures sur simulateur, enfin vous êtes prêt !

Peu importe ce que vous avez choisi, si vous avez fait vos recherches, ça volera (j’espère).

C’est maintenant l’heure de voler, alors on choisit un coin bien dégagé, sans arbres et loin des habitations et des lignes électriques. Pour l’instant, on va commencer sans le FPV, c’est plus sûr. Posez votre drone assez loin de vous, allumez votre radio (toujours allumer votre radio en premier), vérifiez que votre VTX à une antenne puis branchez la batterie. Maintenant que votre drone est alimenté, reculez et mettez vous derrière votre drone puis armez-le (avec un arm switch, armer avec les sticks c’est dangereux).

Les hélices devraient se mettre à tourner lentement. Faites attention à ne pas déplacer le drone, les gyroscopes sont actifs et le drone va compenser les mouvements, c’est très dangereux. Commencez à augmenter doucement les gaz puis essayez de faire du sur place. Il faut y aller doucement sur les sticks. Ça va vous apprendre à faire du throttle management, de la gestion de gaz, et c’est essentiel pour bien maîtriser son drone. De tout façon, s’il y a le moindre soucis, vous désarmez ! Essayez de rester stable sans trop vous déplacer puis de faire des avant-arrière tout en restant à 1m50 du sol.

Mais si vous sentez venir le truc, vous pouvez avancer et suivre votre drone de façon à toujours être derrière lui (évitez de lui faire face, les contrôles sont inversés, au début c’est plus dur) et faire un petit parcours, tout lentement.

Enfin quand vous vous sentirez suffisamment à l’aise, passez au FPV. La notion des distance change et peut vous perturber. En fonction de l’angle de votre caméra vous pourrez aller plus ou moins vite. Commencez petit avec 10° d’up-tilt quitte à augmenter assez rapidement. Il faut que vous sentiez le truc, y’aura peut être les rates à changer mais c’est pas grave, c’est fait pour ça. Du moment que vous prenez du plaisir, c’est le principal.

Apres cet article et peut-être un ou deux dolipranes, je vous invite à vous inscrire sur le forum de WeAreFPV et de vous présenter. Si vous avez une question ou un problème, postez un message et je suis sûr que quelqu’un va vous répondre et vous aider ! N’hésitez pas à partager cet article si il vous a plu !